Équipé des dernières technologies en matière de sûreté, le Poste d’Inspection Filtrage (PIF) du Terminal 1 Hall B accueille depuis quelques jours une nouvelle machine : le Shoe Scanner. 

Certifié par le Service Technique de l’Aviation Civile (STAC), cet équipement permet de réaliser des analyses ciblées et automatiques au niveau des chaussures, pour faire face notamment à la menace d’explosifs. 

 

Prêté par notre partenaire CEIA, le Shoe Scanner sera testé du mois d’août au mois de novembre.

Ce test ayant pour objectif d’évaluer la qualité de service apportée aux passagers et l’impact sur les flux, afin d’étudier les modalités d’intégration de ce nouveau matériel à l’ensemble des PIF de Lyon-Saint Exupéry.

 

 

 

Le Shoe Scanner permet d’analyser les chaussures des passagers sans qu’ils aient à les retirer. Si le portique sonne au niveau des chaussures quand le passager le traverse, celui-ci n’aura qu’à glisser ses pieds dans la machine : explication en images.

 

 

 

Ce nouvel équipement sûreté devrait représenter plusieurs avantages. D’une part pour les passagers :

  • amélioration de la qualité de service car ils n’ont plus à enlever leurs chaussures
  • gain d’hygiène : les passagers ne marchent plus pieds nus

Mais aussi pour les agents Brinks, en termes d’exploitation :

  • Fluidité du trafic et amélioration du débit : limitation des retours en arrière des passagers
  • Gain de temps en préparation et au rhabillage