Bertrand Magnon-Pujo, président des Restos du Cœur du Rhône, rappelle l’importance stratégique du dépôt départemental de Lyon-Bron

L’hiver dernier, les Restos du Cœur ont servi 3,3 millions de repas dans le Rhône. « Ces chiffres vont augmenter, l’objectif étant désormais d’ouvrir toute l’année », confie le responsable rhodanien à l’aube de cette nouvelle campagne hivernale.

Calme aux beaux jours, le dépôt départemental de Lyon-Bron, va désormais bruisser d’une activité incessante. Ses 1860 m2 d’entrepôts, situés au bout de l’ancienne route de Grenoble, servent depuis plus de 20 ans de « plaque tournante » aux tonnes de denrées alimentaires triées et redistribuées vers les 26 antennes locales.

 

 

De quoi mobiliser jusqu’à 50 bénévoles, et une douzaine de permanents, dont dix salariés en insertion professionnelle. « Les Restos du Cœur ne font pas que de l’aide alimentaire », confirme Bertrand Magnon-Pujo, qui a justement débuté sa ‘’carrière’’ solidaire à Lyon-Bron, à la tête de l’atelier des chantiers d’insertion. Les chemins du cœur sont variés !