Après le Club Carbone, place au Club agricole ! Cet espace de dialogue inédit va permettre à Aéroports de Lyon et aux exploitants de réserves foncières, d‘œuvrer ensemble au développement d’une agriculture raisonnée, durable et innovante.

Deux ans après avoir mobilisé les acteurs aéroportuaires « côté air » (sur la réduction des émissions de CO2), Aéroports de Lyon sème des graines similaires « côté terre ».

 

 

 

L’objectif de ce nouvel espace d’échanges, né le 20 décembre dernier, est de fédérer les exploitants des terrains de l’État, situés à l’intérieur du périmètre de la Zone d’Aménagement Différé (à l’ouest de l’aéroport), et réservés en prévision d’un développement futur.

Le principe est le même que pour le Club Carbone : apprendre à mieux se connaître et favoriser de bonnes pratiques partagées. Face à des problématiques communes et à des enjeux environnementaux de plus en plus importants, aéroport et agriculteurs vont pouvoir se montrer plus exigeants dans leurs objectifs : certification HVE* pour les exploitations, diversification en culture bio, agriculture 2.0., etc.

 

 

 

 

 

 

 

François Petithomme, Responsable projets immobiliers et fonciers à Aéroports de Lyon, souligne : « Le club établit des relations au-delà du cadre contractuel de nos conventions d’exploitation, avec des rencontres régulières favorisant l’échange et le dialogue sur des sujets communs. Cette démarche innovante nous incite tous à nous challenger sur le plan de la qualité. »

 

*haute valeur environnementale

 


Les commentaires sont fermés