Le spécialiste en transport et logistique DHL Express a dépassé le seuil des 200 salariés à CargoPort, où 30 000 colis sont traités chaque jour.

Le point avec Natacha Tartaix, sa correspondante Ressources Humaines.

 

-En trois ans, vous avez doublé vos effectifs : une tâche complexe ?

-N.T. : « Nous avons en effet du mal à trouver les bons profils. Le travail de nuit ou à temps partiel peut être un frein. Mais nous ne cherchons pas des candidats expérimentés, mais surtout des gens exemplaires dans l’état d’esprit, motivés et prêts à s’investir dans la durée. »

 

 

-Quels sont précisément les profils recherchés ?

-N.T. : « Nous avons surtout besoin d’agents de quai, chargés de manutention : chargement de camions et d’avions, tri des colis, préparation de palettes. Notre plan de formations interne leur permet d’évoluer dans certaines spécialités, comme celle de cariste. »

 

-Le récent Carrefour des Métiers vous a-t-il été bénéfique ?

-N.T. : « Oui, et le bilan est très positif. Nous y avons rencontré de nombreux candidats, avec à la clé une dizaine d’embauches. Le dispositif Satoemplois nous aide à travers de tels événements et nous offre une bonne visibilité. »


Les commentaires sont fermés