Le 03 mai dernier, Aéroports de Lyon était invité au Ministère chargé des Transports afin de participer au Colloque : « Engagement des acteurs du transport aérien en faveur de la biodiversité aéroportuaire ».

Julien LHOPITAL et Patrick DAMBONVILLE d’Aéroports de Lyon ont participé à la table ronde autour du thème : « Concilier Protection de l’œdicnème criard tout en garantissant l’impératif de Sécurité Aérienne ».

C’était l’occasion de présenter l’étendue des activités des agents du service Péril Animalier d’Aéroports de Lyon et de démontrer qu’une biodiversité bien gérée avec une équipe compétente peut permettre de minimiser le risque animalier pour l’aviation. Concrètement, favoriser des écosystèmes, sans prolifération de telle ou telle espèce sur les prairies, est une manière de renforcer la sécurité sur les aéroports. Tous les aérodromes d’intérêt national font l’objet d’études spécifiques. Depuis 2009, Aéroports de Lyon s’est dotée d’un Service de Prévention du Péril Animalier chargé de mettre en œuvre les méthodes d’effarouchement et d’analyser les observations animalières. L’effarouchement consiste à  éloigner les oiseaux des sites aéroportuaires en utilisant différents moyens : sonores, visuels (rayon laser), pyrotechniques.

Depuis 2012, les agents du péril animalier d’Aéroports de Lyon participent activement au plan de sauvegarde de l’œdicnème criard en repérant et protégeant leurs nids et en remplissant des fiches de suivi des nidifications sur l’enceinte aéroportuaire. L’ensemble de ces suivis est fait en coordination avec la LPO.  Les premiers résultats sont encourageants car les observations d’œdicnèmes criards sont toujours importantes sur l’aéroport et parallèlement les collisions aviaires avec cette espèce sont en forte diminution.

 

Les commentaires sont fermés