Aéroports de Lyon améliore sa politique de maîtrise des nuisances sonores à Lyon-Bron, en nouant un partenariat avec l’observatoire lyonnais de l’environnement sonore, qui dispose d’une balise près des pistes, au golf de Chassieu.

Conformément à la Charte pour l’environnement de Lyon-Bron, Aéroports de Lyon signera en septembre une convention avec Acoucité. Ce partenariat favorisera des campagnes de mesure du bruit dans les communes riveraines. « Notre rôle sera d’apporter des informations aux riverains, et au gestionnaire de l’aéroport qui pourra utiliser ces données pour sa politique de réduction des nuisances sonores », confie le directeur de cet organisme indépendant, Bruno Vincent.

 

 

 

 

 

Le comité de suivi de la charte a étudié le bilan des mesures de la station installée en 2008 au golf de Chassieu, au nord-est des pistes. Ces résultats ont révélé une « situation sonore contrastée et relativement peu dégradée ». La balise a en effet enregistré un volume sonore moyen de 55 décibels, sans écarts significatifs entre semaine et week-end. Ce qui est plutôt rare en milieu urbain et représentatif d’une zone dite ‘’apaisée’’. Une étude approfondie des mesures démontre une stabilité, voire une diminution des niveaux sonores sur 2008-2017.

 

 

Par ailleurs, Acoucité avait effectué en janvier dernier une mesure de niveau sonore au passage d’un Piaggio. Il apparaît qu’en termes de décibels, cet avion n’est pas plus bruyant qu’un autre aéronef du même type, même si sa signature acoustique au timbre spécifique, le rend particulièrement reconnaissable.