Sous l’étiquette du ‘’péril animalier’’ se cache une activité parfois méconnue, mais essentielle.

Personnages de l’ombre, les agents de ce service veillent à la sécurité des voyageurs des airs, humains… et volatiles !

Le rôle de l’expérimenté Franck Batista, détaché de l’équipe de Lyon-Saint Exupéry à Lyon-Bron, est d’effaroucher les oiseaux au moment des décollages et atterrissages. Avec des fusées ou un appareil sonore imitant les cris de prédateurs, il les fait fuir pour prévenir d’éventuelles collisions.

« Il y a de nombreuses espèces protégées sur le site de l’aéroport, comme le héron cendré ou le milan noir. On contribue à les protéger encore un peu plus », explique celui qui apprécie l’environnement de Lyon-Bron, où il est seul maître à bord depuis le printemps dernier.

Parmi d’autres missions (inspection de piste, convoyage d’appareils…), il a pris avec conviction le relais des pompiers qui s’acquittaient auparavant de la tâche.