La compagnie Oyonnair assurant le transport d’organes à Lyon-Bron s’est engagée à limiter l’utilisation de ses avions les plus bruyants durant la nuit.

« Nous avons deux Mustang sur la base de Lyon, ainsi que deux Piaggios que l’on utilise la nuit lorsque nous ne pouvons approvisionner les premiers en carburant » justifie Daniel Vovk, le dirigeant de la compagnie.

Plus rapides et de meilleure autonomie, ces avions sont plus bruyants que les Mustangs. Et la gêne, récurrente, était devenue insupportable pour les riverains, notamment les habitants de certains quartiers de Saint-Priest, situés dans l’axe des pistes de Lyon-Bron.

 

 

La signature d’un « gentleman agreement » a eu lieu durant l’été, entre Oyonnair et la Mairie de Saint Priest. « Nous nous sommes engagés à n’utiliser que des Mustangs, la nuit, et à ne recourir aux Piaggios qu’en ultime recours, en cas de pénurie de carburant, avec un maximum de cinq vols par mois », confirme Daniel Vovk. Un engagement respecté aussi bien en juillet, avec trois départs nocturnes, qu’en août et septembre (deux départs).


Les commentaires sont fermés