Aéroports de Lyon contribue largement au développement de son territoire et participe à son dynamisme.

Sur les 2,35 Md€ de contribution de l’aéroport au PIB généré en France, 1,8 Md€ le sont en région Auvergne Rhône-Alpes. (Source : étude d’impact socio-économique réalisée par le cabinet Utopies selon la méthode Local Foot Print, 2017)

L’activité de l’aéroport impacte directement l’emploi avec, à titre d’exemple, la création de 36 emplois directs liés au 8e avion basé d’Easyjet.

Pas moins de 5 663 salariés travaillent sur la plateforme aéroportuaire lyonnaise dont 40 % sont des riverains.

 

 

 

Satoemplois, structure portée par Aéroports de Lyon en partenariat avec Pôle Emploi pour coordonner l’emploi et promouvoir les métiers de la plateforme dans les communes riveraines, a proposé, en 2018,  683 postes en priorité aux riverains de l’aéroport (+ 3% par rapport à 2017 et + 40 % par rapport à 2016 avant l’ouverture du Terminal 1). Finalement, 484 postes ont été pourvus dont 163 par des riverains.

 

 

IMPACT ECONOMIQUE

Principaux enjeux de l’étude Utopies : définir le rôle et l’impact d’un aéroport sur son environnement local

L’exploitant aéroportuaire joue un rôle de chef d’orchestre au sein de la plateforme et coordonne les activités des différents services présents sur l’aéroport contribuant au bon fonctionnement de l’activité de la plateforme (police, sécurité, navigation aérienne, handlers, compagnies aériennes). Il est ainsi au centre d’un environnement complexe sur lequel il pèse par ses choix.

Certains acteurs sont présents de manière pérenne (sous-traitants, compagnies aériennes) et d’autres de manière temporaire, notamment lors des pics de trafic journaliers ou saisonniers (intérimaires).

Définir l’impact d’un aéroport sur son environnement local requiert de prendre en compte toutes les activités générées ou soutenues par l’activité aéroportuaire.

 Comment les impacts sont-ils calculés ?

Ces études reposent sur trois mesures économiques et sociales :

  • L’emploi: nombre de personnes ayant un emploi généré ou soutenu par l’activité aéroportuaire
  • Le revenu: somme des salaires, primes, avantages et autres éléments de rémunération touchés par les personnes dont l’emploi est lié à l’activité aéroportuaire
  • La contribution au PIB: valeur monétaire des biens et services finaux générés par l’activité aéroportuaire, dont les revenus, taxes et impôts.

 

 


Les commentaires sont fermés